Nous nous déplaçons avec un campement médiéval de plusieurs tentes et échoppes.

Nous installons la veille et dès l’ouverture de la fête nos ateliers fonctionnent.

 

Des plantes, des herbes, des épices, leur utilité à l’époque.

Rien n’échappe à la « Mère » qui enseigne son immense savoir aux damoiseaux et damoiselles mais aussi aux parents.

Vous quitterez son échoppe avec un sachet de senteurs que vous aurez confectionné vous-même.

 

 

 

L’abeille, la ruche, le miel, toute l’histoire d’un insecte indispensable et reconnu depuis la plus haute antiquité et toujours aussi utile. « Gabriella » saura vous faire partager sa passion (apicultrice et enseignante).

Et aussi vous créerez une petite bougie que vous emporterez. Silvain tireur à l’arc notoire et combattant à l’épée sera aussi celui qui vous enseignera comment réparer divers objets grâce à la cire d’abeille.

 

 

Armes de chevaliers mais aussi armes de paysans ou d’artisans, voilà « Boutefeu », maitre d’armes et grand combattant.

Il réussira à expliquer mais aussi à vous amuser, vous aurez un nouveau regard sur l’armement médiéval.

Si la place le permet un « trébuchet » fera une démonstration de tir et la poliorcétique, avec maquettes, viendra appuyer vos connaissances.

 

 

 

 

Matériel de cuisine, de cuisson, us et coutumes du repas.

 

Un parcours culinaire qui ouvrira vos papilles sur une cuisine méconnue, mais délicieuse.

 

Vous goûterez des mets réalisés devant vous , simples mais si nouveaux…

 

 

 

 

 

Du huitième au treizième siècle cette peinture est utilisée et notamment pour les icones religieuses.

 

Dame Bérangère vous guidera dans votre initiation et vous utiliserez des pigments naturels selon les usages de ce temps.

 

Vous réaliserez un chef d’œuvre que vous emporterez, souvenir d’une journée inoubliable.

 

 

 

 

L'atelier laine feutrée va faire découvrir un travail médiéval important car nombre de vêtements étaient ainsi réalisés dès la préhistoire le feutre est utilisé.

 

Au XII et XIIIème siècles, les croisés le rapporte de CONSTANTINOPLE et un nouvel essor est connu.

 

Il faut savoir que des bottes de cuir glissent sur la neige et le cuir se brûle mais pas le feutre qui résiste beaucoup mieux par exemple.

 

Les participants fabriqueront un essai en laine feutrée qu'ils emporteront.

 

Pour les animations en semaine aux granges, cet atelier ne peut être retenu en même temps que celui de l'herbarium.

 

 

L'atelier héraldique permet aux jeunes de découvrir l'utilité des couleurs et des symboles pour la chevalerie et les métiers au moyen age.

 

Après un aperçu et un peu de formation, il s'agit d'un jeu de cartes opposant deux équipes ou deux joueurs.

 

Le jeu est le meilleur moyen de savoir ce qui est retenu et permet un amusement.

 

Pour les animations en semaine aux granges, cet atelier ne peut être retenu en même temps que celui de la cuisine. 

 

Des scénettes, des combats et un campement animé et visitable en permanence nous lient aux visiteurs et nous faisons participer le public aux scénettes.

Les combats sont des combats libres de tournoi pour la plupart, peu de combats réglés chez nous sauf en démonstration.

 

 

D’autres ateliers sont possibles sur demande de l’organisateur.

 

Haut de page